Trading computers screens with charts t20 ywwgQa by @LittleIvan_w

Effet Double Ciseau, Biens COOP√ČRACTIFS et Inventions.

Modèle de Connaissances : Circonstances du premier effet double ciseau

Ce premier effet ciseau, qui √©tait le seul connu auparavant, existe dans les secteurs hautement technologiques ou inventifs, o√Ļ la progression des Connaissances, des m√©thodes, des outils est assez rapide. Cet effet arrive lorsqu’une Entreprise pionni√®re dans le domaine en question propose pendant un cycle court (2-3 ans) une avanc√©e qu’elle est la seule √† ma√ģtriser, mais qui est relativement co√Ľteuse.

Or, √† la fois le co√Ľt √©lev√© et la diffusion restreinte de cette avanc√©e, font que l’innovation propos√©e s’adresse, dans un premier temps, √† un cercle tr√®s restreint de potentiels acheteurs. Ce sont les clients qui sont inform√©s, qui comprennent l’int√©r√™t de l’avanc√©e technologique, qui ne sont pas effray√©s par cet aspect pionnier, qui ont l’habitude de “consommer” ce type de service, et qui ont les moyens financiers de se “payer” l’innovation.

On a donc au d√©part de la situation, un co√Ľt important de la nouvelle technologie (Investissements en recherche initiale, co√Ľt de mise au point, salaires des sp√©cialistes qui fabriquent la Technologie, etc.) et bien souvent une marge assez faible prise par le vendeur pour pouvoir faciliter l’achat de sa nouveaut√©.

C’est √† court terme (2-3 ans) que se situe la possibilit√© de ce premier effet double ciseau. Il est constitu√© d’une part par la d√©mocratisation de la technologie Pionni√®re, soit par diffusion scientifique de l’innovation, soit par innovation parall√®le ayant les m√™mes r√©sultats, soit par essaimage des inventeurs de l”invention qui vont travailler dans d’autres Entreprises. Cette arriv√©e de nouveaux comp√©titeurs am√®ne m√©caniquement plus d’offres. Donc une tension sur les prix favorable aux acheteurs. Et cette arriv√©e se fait avec de nouvelles avanc√©es technologiques (plus, mieux par rapport au prix initial de lancement).

Et d’autre part, l’Entreprise Pionni√®re a tendance √† garder ses m√™mes processus de fabrication, son m√™me cycle de production et surtout, sa m√™me structure de co√Ľt. Les √©conomies d’√©chelle dues √† la ma√ģtrise dans le temps du proc√©d√© n’existent pas ou sont tr√®s faibles. Du coup, la comp√©titivit√© sur les Prix n’est pas du cot√© du Pionnier.

Il se retrouve ainsi pris entre deux paires de ciseaux. Celui de la Technologie qui s’est √† la fois d√©mocratis√©e et aussi am√©lior√©e chez ses concurrents. Et le ciseau de la structure de co√Ľts o√Ļ le premier parti dans une technologie, √† la fois fier et leurr√© √† terme par son avanc√©e, persiste dans une structure de production qui est d√©pass√©e par les nouveaux entrants.

Modèle de Connaissances : Inéluctabilité du premier effet ciseau ?

Il y a donc un sch√©ma de double √©tau qui frappe parfois des Entreprises pionni√®res dans de nouvelles technologies. C’est √† conna√ģtre pour ne pas se laisser griser par ses propres avanc√©es technologiques.

Mais ce premier effet double ciseau n’arrive pas chez tous les Pionniers. Notamment ceux qui cherchent √† d√©passer, √† am√©liorer :
Рsoit leurs capacités technologiques pour offrir plus ou mieux
– soit leurs structures de co√Ľts pour faire baisser leurs prix de revient
– soit ceux qui font les deux ūüôā

Biens COOP√ČRACTIFS & premier effet Ciseau

Si on aborde cet effet ciseau non plus sous l’angle, habituel, de l’initiative individuelle d’un investisseur priv√©, le pionnier, mais sous l’angle des b√©n√©fices pour la collectivit√© (et donc des individus qui la composent), on voit que les potentiels ne sont pas optimums pour la collectivit√©. Et m√™me pour le pionnier √† l’initiative de l’invention ou perc√©e technologique. Quels sont les risques et freins pour l’ensemble des acteurs ?

LE PIONNIER

LE CONCURRENT

LA COMMUNAUT√Č

  • Blocage technologique
  • Incapacit√© √† finir seul en Recherche et D√©veloppement
  • Pas assez de ressources financi√®res
  • Mauvais design qui g√Ęche tout
  • Mauvais timing de lancement
  • Approche commerciale inadapt√©e
  • En premier, ne pas pouvoir reprendre la technologie pour cr√©er des emplois locaux
  • Ne pas pouvoir, sous la forme actuelle des propri√©t√©s intellectuelles faire profiter le pionnier (et donc la communaut√©) de ses propres id√©es d’am√©lioration
  • Etre bloqu√© dans son innovation par des brevets non loyaux (mas malgr√© tout consid√©r√©s comme l√©gaux)
  • Co√Ľt √† l’achat √©lev√© en cas de monopole
  • Insatisfaction sur le Design avec le Monopole
  • D√©lai trop grand avant de pouvoir utiliser la nouveaut√© en raison du prix
  • Acc√®s aux am√©liorations par √†-coup. Il faut attendre que chaque acteur fasse une avanc√©e pour que celles-ci se diffusent dans le temps¬†

L’Esprit des Biens COOP√ČRACTIFS permet une tout autre approche. Ou en tout cas, permettrait. Car la mise en place de ce niveau de possibilit√© n’a rien d’automatique lors du d√©ploiement de syst√®mes de type Biens COOP√ČRACTIFS.
En effet, cette possibilit√© rel√®ve du cinqui√®me niveau de d√©ploiement possible des Biens COOP√ČRACTIFS, le niveau de l’UNIVERSEL. Il n’y a en effet qu’√† ce niveau (ou au moins le quatri√®me niveau qui est le Continental) qu’il est possible de modifier profond√©ment les principes du “jeu” et du syst√®me.
Il consiste en un changement sur la propri√©t√© intellectuelle des Inventions. Ou plut√īt une am√©lioration pour la r√©compense des v√©ritables inventeurs des innovations, √† savoir les √™tres humains, femmes et hommes qui ont particip√© √† leurs d√©couvertes et mises au point. Et en aucun cas la Soci√©t√© priv√©e, l’entit√© juridique, qui enregistre le brevet.

C’est par un nouveau syst√®me, une nouvelle conception de ce qu’est la propri√©t√© intellectuelle, que nous pourrons optimiser la diffusion des inventions √† moindre co√Ľt (toujours en gardant en t√™te les aspects √©cologiques et durables ) pour le plus grand bien du plus grand nombre possible.
On voit bien qu’avec le syst√®me actuel, on est dans un rythme d’avanc√©e du Progr√®s qui fonctionne par √†-coups. Les Pionniers prennent parfois des risques (financiers) excessifs pour r√©ussir, font face √† des blocages technologiques insurmontables, √† l’instant T, pour leurs capacit√©s de recherche, ne peuvent profiter des potentiels des savoirs de la Communaut√©, etc. Il y a plein de freins √† l’innovation.
Et quand le Pionnier r√©ussit, il a une tendance, naturelle, √† bloquer le “Jeu”. Et √† tirer profit le plus possible de ses efforts. Quitte d’ailleurs √† √™tre trop cher et ne pas avoir de march√©, de clients pour son invention. √Čgalement, face √† ce potentiel de blocage, les am√©liorations via les concurrents ne se font pas aussi bien et vite qu’il se pourrait.

Pour le plus grand bien de tous

Une autre mani√®re d’inventer !

Par les Biens COOP√ČRACTIFS

C’est par un nouveau syst√®me, une nouvelle conception de ce qu’est la propri√©t√© intellectuelle, que nous pourrons optimiser la diffusion des inventions √† moindre co√Ľt (toujours en gardant en t√™te les aspects √©cologiques et durables ) pour le plus grand bien du plus grand nombre possible.
On voit bien qu’avec le syst√®me actuel, on est dans un rythme d’avanc√©e du Progr√®s qui fonctionne par √†-coups. Les Pionniers prennent parfois des risques (financiers) excessifs pour r√©ussir, font face √† des blocages technologiques insurmontables, √† l’instant T, pour leurs capacit√©s de recherche, ne peuvent profiter des potentiels des savoirs de la Communaut√©, etc. Il y a plein de freins √† l’innovation.
Et quand le Pionnier r√©ussit, il a une tendance, naturelle, √† bloquer le “Jeu”. Et √† tirer profit le plus possible de ses efforts. Quitte d’ailleurs √† √™tre trop cher et ne pas avoir de march√©, de clients pour son invention. √Čgalement, face √† ce potentiel de blocage, les am√©liorations via les concurrents ne se font pas aussi bien et vite qu’il se pourrait.

Biens COOP√ČRACTIFS et deuxi√®me effet Ciseau

Car le plus dangereux des effets ciseaux, ou en tout cas, celui qui a le plus d’impact n√©gatif sur notre Civilisation, c’est le deuxi√®me effet ciseau que nous proposons dans cet article.

Nos avanc√©es technologiques ne se font pas au meilleur rythme possible en raison de notre syst√®me de propri√©t√© intellectuelle. Et de l’obligation de rentabilisation des investissements.

La double m√Ęchoire de la forme actuelle de la propri√©t√© intellectuelle et des contraintes financi√®res absolues de retour sur investissement font que l’Innovation dans notre Civilisation n’avance pas aussi vite qu’il le faudrait et, au moins, autant qu’il se pourrait.

Quand on est confront√© √† ce blocage, certains peuvent penser que, in fine, ce n’est pas si grave. Qu’il y a certes des freins, des √†-coups, des retards, mais que l’un dans l’autre la civilisation progresse. Apr√®s tout, si les derni√®res avanc√©es en mati√®re de crayon √† papier arrivent petit √† petit est-ce vraiment tr√®s grave pour l’Humanit√©?
On va r√©pondre que probablement non, m√™me si philosophiquement, humainement parlant on peut d√©j√† regretter de ne pas tirer le maximum de ce qu’il est possible. Mais les inventions ne concernent pas que les fournitures scolaires … Elles concernent d’autres objets du quotidien. En fait tous les Objets du quotidien. Et notre niveau de vie √©galement.

Notre mani√®re d’inventer conditionne l’ensemble de notre Civilisation, sous et sur tous ses plans.

Et dans tous ses plans on trouve ce qui nous nourrit, nous véhicule, nous habille et par-dessus tout, ce qui nous Soigne.
Les deux contraintes √©voqu√©es plus haut restreignent l’Innovation et la diffusion de ses avanc√©es au plus grand nombre. Il y a tellement de sujets clefs (urgences mondiales) √† √©tudier sur le plan de la sant√© comme les maladies de Parkinson et d‚ÄôAlzheimer que l’on ne devrait plus fonctionner avec des syst√®mes et r√®gles du jeu qui ne permettent pas la meilleure progression possible dans les inventions et innovations.

Et cette meilleure progression est aussi possible dans d’autres th√©matiques importantes comme le logement, le v√©hicule autonome, les nouvelles √©nergies, etc…

Les Biens COOP√ČRACTIFS permettent, par leur vision et approche globale, de concevoir, r√©aliser et d√©ployer une nouvelle forme d’existence l√©gale et √©conomique pour les INVENTIONS.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez écrire à innovation a_t alpharis point com pour demander à recevoir des informations (Votre adresse mail ne sera ni louée, ni revendue, ni prêtée à un autre site que alpharis.com) sur le sujet lorsque de nouveaux articles seront réalisés ou des initiatives mises en place.

√Ä nous d’inventer le Futur !


Philippe AGRIPNIDIS

Co-Cr√©ateur de Biens COOP√ČRACTIFS

Les Biens COOP√ČRACTIFS sont une nouvelle forme d’organisation sociale et √©conomique. ALPHARIS, la Manufacture des Biens Coop√©ractifs, est d√©di√©e √† l’imagination, l’assistance, la conception, la mise en Ňďuvre et la diffusion de cette nouvelle forme d’organisation √©conomique et sociale pour la cr√©ation de produits, services et inventions.


Fresh start ahead road sign by BrianAJackson

Par o√Ļ je commence :-) ?

D’ailleurs la premi√®re question que vous posez peut-√™tre est mais qu’est ce donc que des BIENS COOP√ČRACTIFS ? Un bon point de d√©part peut √™tre l’article sur “C’est quoi les Biens Coop√©ractifs” qui cherche √† pr√©senter et d√©finir les nouveaux champs d’action et de r√©flexions des Biens Coop√©ractifs.

Human hands with wheat ears. Crop protection and care concept by  e_mikh

1) Qu’est ce qu’un nouveau BIEN COMMUN ?

Les BIENS COOP√ČRACTIFS anciennement appel√©s Biens COMMUNS¬† (COMMONS en Anglais) sont d√©finis comme des Biens √Čconomiques, Naturels, et Culturels accessibles √† tous les Membres d’une Communaut√©.