Group of people around the world by StepanPopov

INTERNET est définitivement un Nouveau BIEN COOPÉRACTIF. De type Numérique.

Pour mieux comprendre ce qu’est un BIEN COOPÉRACTIF, les nouveaux Biens COMMUNS et plus particulièrement un Bien Coopératif Numérique, le meilleur exemple pour illustrer ce point est de parler d’Internet. Un BIEN COOPÉRACTIF est quelque chose qui profite, équitablement (voir point 3 plus bas), aux personnes  qui peuvent y avoir accès. Dans le passé, les COMMUNS se limitaient, plus ou moins, à des zones locales. Et principalement à des exploitations de ressources naturelles.

Aujourd’hui, lorsqu’un BIEN COOPÉRACTIF, un COMMONS au sens Anglais du terme, est par lui-même, Universel, il peut, potentiellement, bénéficier à tous. C’est la grande force des BIENS COOPÉRACTIFS Numériques. De par leur nature, ils peuvent être profitables et agréables pour le plus grand nombre. Et INTERNET est un nouveau BIEN COOPÉRACTIF. Nous devons en être conscients. Il nous faut réaliser et comprendre qu’en fixant et en partageant des Normes universellement acceptées, nous créons, non seulement un bien plus grand, mais de nouveaux Biens / Services et Entreprises (L’Écosystème d’Internet avec GAFA et BATX). Ces normes (et pas seulement des standards), qui ont engendré des codages numériques et vice-versa, sont le fruit d’années de travail et de recherches menées par des personnes, principalement financées (voir initiative Française des Cyclades), au départ, par l’Administration Américaine (A travers des fonds publics distribués via l’Armée puis vers les Universités). Cette entité Administrative a su donner du temps et des ressources pour créer ces nouveaux Biens COMMUNS. Cela a nécessité de l’énergie humaine, de l’inventivité. C’était difficile. C’était un processus pionnier. Mais, finalement, elle a réussi. Et maintenant, n’importe quel humain peut profiter d’Internet. Quelle évolution par rapport aux années précédentes !

C’est la force des BIENS COOPÉRACTIFS de faire développer à la fois le niveau collectif de la Communauté dans laquelle il s’exerce. Et aussi, directement, le niveau de prospérité des individus qui sont dans cette Communauté.

Alors nous pouvons retenir que :

  1. Les BIENS COOPÉRACTIFS sont capables de créer et d’apporter une incroyable source de prospérité à l’Humanité. Prenons conscience de la “richesse” sous toutes ses formes, humaines, sociales, technologiques, financières etc .. amener par le BIEN COOPÉRACTIF Numérique qu’est Internet à travers le gigantesque Écosystème qu’il représente (du Développeur- Designer local de site Web aux GAFAM et BATX).
  2. Quels seront les prochains grands BIENS COOPÉRACTIFS numériques (ou physiques) que nous allons créer ensemble ? Quels nouveaux Écosystèmes pouvons-nous créer ? À la fois gigantesque en taille économique et à échelle humaine ?
  3. Les BIENS COOPÉRACTIFS sont basés sur l’équité d’Accès. Ce qui ne veut pas dire l’égalité. Potentiellement, on retrouve d’ailleurs ceci tout à fait, dans les pays dits développés, avec l’accès à Internet. Potentiellement, chaque individu ayant accès à Internet peut y accéder autant qu’il le souhaite. C’est la partie équitable. Les potentiels sont les mêmes pour tous. Cependant, outre le fait que chaque personne peut passer le temps qu’elle souhaite, de 0 à, en théorie, 24 heures par jour; et que certains peuvent donc passer plus de temps que d’autres; c’est surtout comment elle va utiliser la Ressource Internet qui va faire la différence.  Certains choisiront de regarder des Vidéos de Chats toute la journée [Grumpy Cat @preview ==> Regrets Numériques), d’autres préféreront s’informer des dernières hypothèses de la Science @preview. Mais au départ chacun a le même potentiel. C’est ce qui caractérise les BIENS COOPÉRACTIFS, appelés aussi les Nouveaux COMMONS. C’est l’action individuelle de chaque Membre de la Communauté qui crée pour lui-même sa propre récolte, proportionnelle à l’exploitation de la Ressource Commune.
  4. Le BIEN COOPÉRACTIF Internet, comme tous les BIENS COOPÉRACTIFS de type Numérique, n’a absolument (ou quasiment pas) aucun problème de pénurie. La “consommation” d’un bien de la Ressource COOPÉRACTIVE Internet, à la différence de la consommation d’un poisson dans un Lac Commun, n’entraîne pas sa disparition. Voir une Vidéo sur Internet n’empêche pas les autres de la voir également (sauf quand c’est l’exception à la règle, à savoir le principe de l’application même est de ne pas permettre la durée dans le temps de la ressource consultée, cf. Snap Chat). Et y compris en même temps. Voir l’article sur le sujet.

C’est pour toutes ces raisons, et sans doute d’autres à découvrir, comprendre et implémenter, que les BIENS COOPÉRACTIFS Numérique ont le plus grand potentiel pour la mise en place d’une nouvelle Civilisation qui ne soit pas basée sur le Capitalisme Ultra Libéral (USA), d’État (Chine) ou Familial (Allemagne-Italie).

La création d’INTERNET en est la preuve vivante. Et il va évoluer, intégrer ou laisser la place à de nouveaux BIENS COOPÉRACTIFS Numériques qui vont emmener l’Humanité sur d’autres modes de fonctionnement, de création et de partage.

À nous de créer ceci !

Article initié le 20/03/2019.
MAJ le 28/05/2019 + 2/10/2019


Philippe AGRIPNIDIS

Co-Créateur de Biens COOPÉRACTIFS

Les Biens COOPÉRACTIFS sont une nouvelle forme d’organisation sociale et économique. ALPHARIS, la Manufacture des Biens Coopéractifs, est dédiée à l’imagination, l’assistance, la conception, la mise en œuvre et la diffusion de cette nouvelle forme d’organisation économique et sociale pour la création de produits, services et inventions.


This post is also available in: English (Anglais)

Tags: No tags